Suivez Nous

RD Congo : Claude Bosana, super-grand portraitiste congolais

Arsene DOUBLE | | Art contemporain

L’artiste Claude Bosana se pose comme un des plus grands portraitistes de la République Démocratique du Congo. Ses œuvres, composées en majorité de portraits d’anciens chefs d’Etat et autres grandes personnalités, constituent un vrai régal visuel.

Il est connu dans le monde de l’art contemporain congolais comme un super-grand portraitiste. Le quadra peintre Claude Bosana est auteur d’impressionnants portraits d’anciens chefs d’Etat et autres grandes personnalités. Le centre de formation aux arts graphiques et plastiques, situé le long du Boulevard Lumumba au quartier sans fil de Masina, dont il est l’initiateur, en met plein la vue des passants avec des tableaux peints, entre autres, à l’effigie de M’zee Laurent- Désiré Kabila, Thomas Sankara, Kadhafi.

Le peintre Claude Bosana, réalisant les portraits à la demande, a juste besoin d’une photo pour concevoir une effigie. « J’ai juste besoin de la photo parce que je ne peux pas garder la personne pendant deux jours en train de la contempler. Je la regarde minutieusement et je la reproduis avec les mêmes traits, mais en y ajoutant une touche artistique », a-t-il expliqué au quotidien Kino-congolais, Forum des As.

Ses remarquables réalisations lui ont déjà valu plusieurs récompenses. En 2014, il a été primé meilleur artiste de la Tshangu. En 2016, il a reçu un diplôme de mérite. En 2017, il a eu le trophée d’excellence et de meilleur des arts graphiques.

Dès son jeune âge, tout présageait que Claude Bosana avait en lui les atouts d’un dessinateur. « Depuis l’école primaire, j’avais toujours envie de dessiner. A l’époque, je dessinais sur les affiches des ciné-vidéo », a révélé l’artiste de 40 ans, interrogé par Forum des As.

C’est après l’école primaire qu’il va se faire dénicher. « Quand j’ai commencé le cycle d’orientation, mon entourage, à savoir : mes amis, ma famille et surtout mes ainés m’ont conseillé d’aller poursuivre les Humanités à l’Institut des Beaux-arts. Je n’ai pas hésité un seul instant », a fait savoir Claude Bosana.

La formation reçue à l’Institut des Beaux-arts lui est d’un grand apport. Il devient plus habile. Et, toujours dans l’envie de parfaire son talent, Claude Bosana juge bon de faire ses études supérieures à l’Académie des Beaux-arts.

Animé du souci de faire mieux et de transmettre son habileté aux autres, après ses études à l’académie des Beaux-arts, il décide de créer un atelier où il travaille avec ses amis dont la plupart ont été formés par lui. Il s’agit du centre de formation aux arts graphiques et plastiques, situé le long du Boulevard Lumumba au quartier sans fil de Masina.

 

Arsène DOUBLE