Suivez Nous

Un panthéon virtuel se constitue progressivement, après le gigantesque incendie qui a détruit le musée national de Rio de Janeiro

Irene COULIBALY | | Art contemporain

Une vue aérienne du musée national de Rio de Janeiro, au Brésil, le 3 septembre 2018, le lendemain de l’incendie qui a détruit des millions d’œuvres et de trésors exposés dans ses galeries (© AFP PHOTO / Mauro Pimentel)

200 ans d’histoires sont partis en fumé ce jour-là selon les mots de Luiz Fernando Dias Duarte, directeur adjoint du musée. Pour garder des traces de ce monumental musée, des étudiants en muséologie ont entrepris de faire une reconstitution virtuelle des œuvres perdues.

L’idée de ce musée virtuel a été lancée par les étudiants muséologues d’Unirio, qui ont commencé à partager des photos du lieu et de ses collections. A la suite de ce geste, la chaine a commencé à grossir et continue. Leurs amis ont d’abord suivi le mouvement. Ensuite, les étudiants ont décidé d’appeler le public et demander à ce que toutes les personnes ayant des photos qu’ils les fassent parvenir par email.

Ils affirment avoir déjà reçu 6000 emails contenant des photos et aussi des vidéos qui leur serviront à construire le musée virtuel. Le laboratoire péruvien pour des expériences innovantes muséologie « museofilia » a même exprimé son soutien pour ce geste noble et a lancé un appel sur sa page Facebook afin de collecter plus d’images.

Sur Twitter également, des photos ont pu être rassemblées. Cet acte des étudiants a un seul but, préserver les trésors partis en fumée dans l’incendie. Incendie qui s’est déclaré dimanche et dont les origines restent encore inconnues.

 

Irène COULIBALY