Suivez Nous

L’importance des musées dans l’histoire de la Côte d’Ivoire

Danielle YESSO | | Art contemporain

La Cote d’Ivoire compte cinq grands musées qui relatent, à qui le veut bien, son histoire. La culture ivoirienne se transmettant de façon orale, le musée semble être pour le citoyen lambda un bâtiment avec juste quelques oeuvres d’art pour le plaisir des occidentaux qui désirent connaître l’Afrique. Les africains visitent très rarement les musées car ne sachant pas ce qu’ils représentent.

De par sa définition, un musée est une institution permanente sans but lucratif au service de la société et de son développement. Elle est ouverte au public et acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité. C’est un lieu dans lequel sont collectés, conservés et exposés des objets dans un souci d’enseignement et de culture.

Les musées sont le plus souvent spécialisés, il en existe principalement neuf grandes catégories : les musées d’archéologie, les musées d’art, les musées des Beaux-Arts, les musées d’art décoratifs, les musées d’histoire, les musées de science, les musées d’histoire naturelle, les musées des techniques et les musées d’ethnologie.

La création du musée prend sa source au XVIè siècle avec Paul Jove qui décide le premier d’exposer sa collection de pièces et de quatre cents portraits d’hommes importants de son temps. En 1521, il présente dans une maison construite pour l’occasion à Borgo-Vico. En référence au museion de l’Antiquité, il décide de d’appeller cet endroit musée. Les collections vont se multiplier et passionner les princes et autres curieux. Les musées vont alors fleurir dans toute l’Europe et chacun y voit une vitrine de sa puissance. Avec les voyages d’exploration, vont s’y ajouter des collections d’histoire naturelle, voire d’instruments scientifiques. Toutes ces collections vont peu à peu s’organiser par spécialité et s’ouvrir petit à petit à un public plus large. Le cabinet d’Amerbach à Bâle est le premier ouvert au public en 1671, suivi par le musée ashmoléen d’Oxford en 1683.

En Cote d’Ivoire, les musées sont beaucoup plus culturels. Ces musées représentent, en plus des chefs et rois traditionnels, les derniers garants de la tradition ivoirienne. Ils conservent encore les traces des premiers chefs qui ont conduit leurs peuples en terre ivoirienne. Il y a aussi les vestiges des cultures et des modes de vie des peuples qui ont existé. Ces musées sont un retour aux sources pour les ivoiriens. Les élèves et étudiants ont là le meilleur endroit pour approfondir leurs connaissances.

 Il est impossible de faire progresser une société ayant perdu ses racines et ses repères. Le patrimoine culturel a un grand rôle à jouer. La culture se découvre la plupart du temps dans les musées. Ils permettent aussi l’éducation du citoyen à l’évolution des différents systèmes qui constituent la société. Le musée est un outil pour prendre conscience de ses valeurs culturelles et de son identité, c’est un instrument de connaissance, un témoin de l’histoire passée et présente, c’est en plus une introduction idéale pour les touristes, surtout à l’histoire, la culture que les touristes n’ont pas souvent l’occasion d’apprécier.

En Cote d’Ivoire, il existe cinq grands musées qui sont:

– le musée de civilisation de Cote d’Ivoire, il a été créé en 1942 par Hubert Deschamps, ancien gouverneur de Cote d’Ivoire.

– le musée national des costumes de Grand-Bassam, créé par l’illustre Bernard Dadié le 30 Avril 1981. On y trouve une importante collection de costumes traditionnels de toutes les régions du pays. Ce musée est chargé de la conservation ds collections nationales des costumes, de l’art vestimentaire en Cote d’Ivoire.

– le musée des armes Camp Gallieni, c’est un musée national d’histoire militaire, créé en 1993. On y découvre une collection d’armes de guerre, des documents d’archives, des cartes et décoration militaire…

– le musée Binger de Zaranou, situé dans l’Indénié-Djuablin, le musée se situe à quarante-cinq kilomètres au Sud-est d’Abengourou. Créé en 1968, le musée est logé dans l’ancienne résidence du gouverneur Binger. Même si après la crise il a été rénové, les visiteurs y sont de moins en moins nombreux.

– le musée du parc Mploussoué de Bonoua, ce parc est un cadre naturel de seize hectares, créé en 1981 sur initiative du conseil municipal de l’époque. Il a été créé pour conserver et promouvoir le patrimoine culturel Abouré. En outre, il sert de cadre à l’organisation des manifestations de différentes natures, telles que le Popo Carnaval.

Tels sont ainsi présentés les musées de Cote d’Ivoire que chaque ivoirien devrait visiter pour se redécouvrir, connaître son histoire pour pouvoir mieux avancer dans l’avenir, afin d construire « l’ivoirien nouveau ».

 

Danielle YESSO