Suivez Nous

L’artiste plasticien Herman Boussou, une étoile montante de l’art pictural ivoirien

Irene COULIBALY | | Art contemporain

L’artiste BOUSSOU HERMANN dans son atelier à Abidjan

Il est sans doute l’un des meilleurs de sa génération. Hermann Goré Bi Boussou ne cesse de faire parler de lui à travers ses toiles exceptionnelles qui ne laissent personne indifférent. Grâce à son talent exceptionnel couplé à une touche particulière dont lui seul a le secret, l’artiste se fait peu à peu une renommée dans le monde de l’art.

Né le 02 février 1992 à Oumé (ouest de la Côte d’Ivoire), Hermann Boussou est un artiste plasticien spécialiste du pointillisme à huile. Son amour pour l’art est germé et grandi sous l’influence et les conseils de son oncle Justin Oussou, lui-même plasticien alors qu’il n’avait que cinq ans.  Après l’obtention de son brevet d’étude du premier cycle dans sa ville natale, il se tourne vers l’art, le métier qui l’a toujours passionné.

Petit à petit, il se choisit son propre style d’écriture et acquiert la base technique de la peinture sans même passer par une école spécialisée. Aujourd’hui, ce plasticien autodidacte totalise plusieurs années d’expérience professionnelles meublées par des expositions de ses œuvres en Côte d’Ivoire successivement depuis 2011.

Une démarche picturale particulière

Avec sa démarche picturale empruntée au pointillisme, Hermann Boussou démontre à travers ses différentes créations son don singulier de balancer des gouttes de peinture à huile pour leur donner une signature particulière. Et c’est justement cette touche dont lui seul a le secret que ses œuvres ne laissent personne insensible. Il reste toujours fidèle au thème « Vitale complicité » qui est l’expression de son propre vécu.

Son regard est essentiellement tourné entre autres vers la mère génitrice, protectrice, porteuse d’amour. C’est de cette relation mère-enfant que le jeune artiste a tiré la force pour surmonter ses angoisses, ses peines et ses manques emmagasinés depuis sa tendre enfance.

Des prix et des expositions

En 2014, il reçoit une distinction au cours d’Abidjan Art Festival. Il remporte ensuite le prix Michel Kodjo du meilleur jeune peintre à la 6e édition du concours « Guizagn » en 2016. Un honneur pour le jeune artiste plasticien autodidacte. Ces différents prix lui tracent les sillons d’une carrière qui n’a pas fini d’éclore. Du 7 au 27 septembre 2017, Hermann a exposé 26 toiles à la galerie Houkami Guyzagn. Une exposition aux couleurs flamboyantes que le critique d’art Mimi Errol a qualifié d’un « véritable moment d’intelligence sur l’art ».

 

Irène COULIBALY