Suivez Nous

LA GALERIE FOREIGN AGENT OU LE TEMPLE DE L’ART AFRICAIN

Danielle YESSO | | Art contemporain

Au cœur de la Galerie Foreign Agent, se tient un détonnant mélange. Dans ce cadre unique, mi-feutré, mi-funky, le collectionneur d’art Olivier Chow a réussi l’ambitieux pari de rassembler des pièces rares, parfois exclusives.

Inaugurée en décembre dernier, la galerie organisée sur deux étages montre des pièces pensées par le designer sénégalais Ousmane Baye et un tableau haut en couleur du peintre de renom d’Aboudia, aujourd’hui entré dans les grandes collections et musées. Peinture ivoirienne, œuvre d’art ghanéenne mais aussi chaussettes, chapeaux et bijoux sud-africains, toute l’Afrique y est représentée.

Pour Olivier Chow, il fallait faire cohabiter «les artistes avec une certaine renommée avec d’autres un peu plus émergents». Ainsi, recyclage et surcyclage trouvent leur équilibre dans chaque recoin de la galerie – métaux, tissus, cartons ou encore objets trouvés –, à l’image d’un fauteuil entièrement composé de capsules, par un artiste burkinabé. Un espace a également été imaginé pour les irréductibles fashion addicts, où trônent chaussettes et chapeaux pour blipsters (contraction des mots «black» et «hipster»).

Foreign Agent s’impose comme un nouveau lieu de célébration d’une vision métropolitaine, dynamique et positive de l’Afrique, condensé de l’énergie du monde populaire de la rue et de celle des élites créatives. Prochaine étape pour Olivier Chow: mars 2020, avec la présentation d’une ligne de mobilier en collaboration avec l’artiste et designer londonien d’origine nigériane Yinka Ilori, en exclusivité pour la galerie.

 

Danielle YESSO