Suivez Nous

Dakar: Des artistes contemporains africains réunis autour d’une exposition panafricaine itinérante au musée des civilisations noires

Jean Paul Tra Bi | | Art contemporain

Le musée des civilisations noires, à Dakar.
© Isabelle Chenu

Une caravane de l’art de premier plan fait étape au musée des civilisations noires de Dakar. Pour célébrer  son premier anniversaire , le musée des civilisations noires de Dakar accueille une exposition panafricaine itinérante qui réunit une trentaine d’artistes contemporains africains parmi les plus côtés sur la scène internationale, mais souvent mal connus sur le continent. Cette cérémonie d’exposition est baptisée sous le thème “Prête-moi ton rêve” et se poursuit jusqu’à la fin du mois de janvier 2020.

Cette exposition réunit  33 artistes issus de la fine fleur de l’art contemporain africain, l’exposition “Prête-moi ton rêve” est un projet initié par un galeriste Marocain et des artistes africains 

« Nous pensons qu’international, cela ne doit pas dire seulement hors d’Afrique. Il y a un circuit intra-africain qu’il faut créer, générer. Nous pensons que chaque fois qu’on a l’opportunité de montrer au plus près des populations ce que nous allons appeler rapidement ici “l’excellence africaine”, c’est bon pour le moral, les gens vont venir voir, et c’est bien pour cultiver l’estime de soi des Africains » a  expliqué l’Ivoirien Yacouba Konaté , commissaire de l’exposition.

L’objectif de cette exposition est de montrer des œuvres au plus grand nombre sur le continent mais aussi prouver que le Sahara peut être un pont. Les œuvres ont voyagé. 

Rappelons que ce projet génère des budgets importants des entreprises. « Ce projet a nécessité des budgets importants et nous avons fait appel à des entreprises qui ont sponsorisé l’événement et la production et nous faisons des appels au sponsoring pour chaque étape, explique Fihr Kettani, secrétaire général de la Fondation. Nous espérons convaincre davantage ». Si tout va bien l’exposition “Prête-moi ton rêve” fera étape dans les mois qui viennent à Abidjan, Lagos, Addis- Abeba et  dans bien d’autres capitales des pays d’Afrique .

 

Jean Paul TRA  BI