Suivez Nous

Côte d’Ivoire : 60 ans de peinture de Jacques Samir STENKA, la fête continue !

Irene COULIBALY | | Art contemporain

Des œuvres de STENKA.

Débutée le 19 septembre dernier, l’exposition en hommage au « maitre » de la peinture ivoirienne suit son cours toujours dans une belle ambiance. Le vendredi 27 septembre 2019 était consacré à un échange débat, où l’artiste a raconté son vécu. Un vernissage marqué par une série d’anecdotes en présence de la famille, des amis et de la presse sans oublier la présence remarquable du médiateur de la république de Côte d’Ivoire, Adama Toungara.

C’est le Casino Barrière l’Éléphant d’Or Abidjan qui a servi de cadre comme prévu pour la seconde phase de l’exposition des 60 ans de peinture du « maitre » Jacques Samir Stenka. Toute une vie de peinture, clôturée par plus de 35 000 œuvres avec une technique spéciale.

« Dans le ciel et les nuages, je voyais des formes, et des êtres. Mon amour pour les plantes et les êtres m’a inspiré à peindre. Et c’est depuis la classe de CP2 (cours préparatoire deuxième année) que j’ai commencé à peindre. En classe de CM2, j’ai eu le premier prix au concours de dessin de toute l’Afrique de l’ouest et j’ai décroché mon premier billet d’avion pour la France où j’ai rencontré le général de Gaulle. Ce fut pour moi une très belle aventure. », a expliqué l’artiste au public qui prenait plaisir de l’écouter.

Après quoi s’en est suivit la série d’anecdotes partagée avec le maitre dont celui du médiateur de la république Adama Toungara : « Ma rencontre avec l’artiste est parti d’un tableau que j’ai vu accroché chez le ministre du commerce Amoikon dans les années 70. J’ai alors décidé de le rencontrer et je me suis rendu à son domicile à l’époque dans les tours des 220 logements (commune d’Adjamé à Abidjan). Après ma rencontre avec l’artiste, je suis reparti avec plusieurs tableaux et depuis ce temps nous sommes restés de bons amis. Stenka est d’ailleurs le seul artiste peintre auquel je rends souvent visite », a-t-il conclu.

Les échanges se sont soldés par un cocktail offert par le commissaire général de l’exposition par ailleurs président de la fondation « Tous pour les enfants », Olivier Pépé qui a rassuré que ces derniers mois de l’année 2019 seront consacrés à rendre hommage au maitre de la peinture Jacques Samir Stenka. « Nous étions la semaine dernière à la galerie, aujourd’hui au Casino du Sofitel et le mois prochain nous serons dans un autre endroit jusqu’à la fin de l’année » a-t-il expliqué.

Rappelons que les expositions se poursuivent jusqu’au 27 octobre au Casino Barrière l’Éléphant d’Or Abidjan et jusqu’au 19 novembre au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

 

Irène COULIBALY