Suivez Nous

À Dubaï : la plus grande toile au monde mise aux enchères pour les enfants pauvres

Arsene DOUBLE | | Art contemporain

L’artiste Sacha Jafri au milieu de son tableau “Journey of Humanity”, le plus grand du mondeCrédit : GIUSEPPE CACACE / AFP

Des morceaux de “Journey of Humanity”, considérée selon Le Guinness comme la plus grande toile au monde, seront vendus aux enchères au profit des enfants pauvres. Sacha Jafri, artiste britannique basé à Dubaï est l’auteur de cette colossale toile de 1.500 mètres carrés—l’équivalent de deux terrains de foot.

 

L’annonce a été faite par l’artiste Sacha Jafri lui-même, le jeudi 25 février 2021. Le peintre britannique basé à Dubaï a révélé que des morceaux de sa colossale toile “Journey of Humanity” (“Voyage de l’humanité”) seront vendus aux enchères et que les millions récoltés serviront à financer des initiatives liées à la santé et l’éducation d’enfants de pays pauvres.

L’œuvre mesure 1.500 mètres carrés—l’équivalent de deux terrains de foot— et a été divisée en 70 morceaux encadrés et dévoilés pour la première fois pour être vendus au cours des deux prochaines années. Ces œuvres colorées et de différentes tailles ont été exposées sur les murs du luxueux hôtel Atlantis de Dubaï.

“Journey of Humanity”, qui représente selon le Guinness la plus grande toile du monde, est le fruit de 18 à 20 heures de travail cumulées par jour pendant sept mois. Près de 1.000 pinceaux et 5.000 litres de peinture ont été utilisés pour sa conception. 140 enfants du monde entier ont pu ajouter leur touche à l’œuvre en envoyant leur peinture à l’artiste.

Avec cette mise en enchères, Sacha Jafri a pour objectif de récolter au moins 30 millions de dollars qu’il souhaite réinjecter dans des œuvres caritatives à destination des enfants malades et déscolarisés des pays pauvres.

« Je ne veux pas que ce soit une initiative isolée. Je veux vraiment aider à changer le monde, et la façon de le faire est de donner accès à internet aux communautés les plus pauvres », a déclaré à l’AFP l’artiste britannique de 44 ans basé à Dubaï, avant d’ajouter : « Nous pourrons alors apporter l’éducation, et leur donner une véritable éducation.»

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , , , , , ,